FESTIVAL IMAGES / Annette Messager, La Femme et...
Annette Messager, La Femme et..., 1975, 22 carnets, photographies noir et blanc et dessin sur papier Objet: 18.5 x 13.5 cm (chacun),
Photos: 13 x 9.5 cm (chacune) Courtesy : l’artiste et Marian Goodman Gallery, New York, Paris, Londres / Crédits photo : Rebecca Fanuele © 2018, ProLitteris, Zurich. Tous droits réservés. Sans autorisation de part de ProLitteris, la reproduction ainsi que toute utilisation des oeuvres autre que la consultation individuelle et privée sont interdites.


FESTIVAL IMAGES / Annette Messager, La Femme et...

Du 8 au 30 septembre 2018

Figure majeure de l’art contemporain, Annette Messager (1943) transpose l’approche autobiographique dans un monde imaginaire et ambigu dans lequel chacun peut d’identifier. De renommée internationale, son travail a été présenté, entre autres, à Rome à la Villa Médicis en 2016, à Sydney au Museum of Contemporary Art en 2014, à Paris au Centre Pompidou en 2007 ou à New York au MoMA en 1995. En 2005, elle reçoit le Lion d’Or lors de la 51e Biennale de Venise et en 2016, le Praemium Imperiale à Tokyo pour l’ensemble de son oeuvre.

Dès le début de sa carrière dans les années 1970, jouant sur les frontières entre fiction et réalité, Annette Messager endosse divers rôles sociaux et identités et s’offre la liberté d’aborder des sujets intimes et politiques touchant les femmes. Dans des séries d’albums-collections thématiques, illustrés de dessins, notes, commentaires, photos, coupures de presse ou collages, elle consigne des aventures, idées ou fantasmes. Dénonçant les stéréotypes, elle ne craint pas d’aborder des sujets traditionnellement liés à la sphère féminine, considérés comme triviaux et souvent objets de mépris tels que le corps, les travaux d’aiguille, l’écriture de journaux intimes, les enfants, le maquillage ou encore le sentiment amoureux. Les photographies illustrant les 22 albums-collections de la série Annette Messager truqueuse (1975) constituent un véritable manifeste de cette démarche. Sur la chair peinte transparaît un imaginaire provocateur, cocasse voire ironique, opéré notamment par le détournement de parties du corps faisant d’un mamelon un œil, ou d’une toison pubienne une barbe.

Commissariat : Stéphanie Serra, conservatrice adjointe Art contemporain

Pour le programme complet du festival Images.ch

Horaire spécial Festival Images
Du 8 au 30 septembre 2018, le musée est ouvert

tous les jours de 11 à 19 heures et l'entrée est gratuite.