A propos de l'aquarelle et de Venise...


A propos de l'aquarelle et de Venise...

La Piazzetta, 1975, aquarelle, 136 x 182 mm, Cabinet cantonal des estampes, Fondation William Cuendet & Atelier de Saint-Prex, Musée Jenisch Vevey

Encouragé par son ami le peintre Albert Chavaz, Palézieux s'adonne à la pratique de l'aquarelle. Technique impliquant autant la rapidité d'exécution que la justesse du pinceau gorgé d'eau et de couleur diluée, l'aquarelle offrira une liberté nouvelle à l'artiste. Et si Palézieux a collectionné les vedute vénitiennes de Canaletto, ses aquarelles de la Cité des Doges - toujours peintes pendant la période hivernale pour saisir la neige tombant sur Venise - sont détachées de toute anecdote touristique. Florian Rodari, commissaire de l'exposition, note à ce sujet: "Des séjours répétés à Venise lui donnent l'occasion, dès 1975, de restituer avec bonheur les transparences et les brumes qui suggèrent - plus qu'elles ne dessinent - les édifices et les canaux de la lagune."