ActionnismeS


ActionnismeS

Otto Muehl et Marina Abramovic

du 4 septembre au 5 novembre 2004

La performance artistique occupe dès les années 60 une place prépondérante dans les manifestations artistiques. Les actionnistes viennois notamment, en réaction à la marche de la société, poussent les limites de leur propre corps et celui de leurs modèles jusqu’à l’insoutenable. Cette quête d’abandon, cette libération corporelle effectuée alors en public n’est pas sans nous rappeler les rites liés à la possession et à la recherche d’états modérés de conscience. La performance artistique serait-elle le prolongement des manifestations rituelles dans nos sociétés occidentales ? De Otto Muehl à Marina Abramovic, le Cabinet des estampes accueille dans le cadre du festival Images 04 des œuvres qui figurent parmi les plus significatives de ce mouvement.

L’un des leaders des actionnistes viennois, Otto Muehl a eu, comme elle le reconnaît elle-même, une influence sur le travail de Marina Abramovic quand elle commença sa carrière dans les années 70. Cette dernière occupe elle aussi une place importante dans l'histoire de la représentation du corps. Par leur volonté de retour au chaos originel, de perdre la normalité pour entrer dans un état autre, tous deux s’inscrivent dans le thème du festival Images 04, « Extase, possession et autres transports ». Un film autobiographique montré pour la première fois et des photographies tirées de leurs performances feront découvrir ces deux artistes qui apparaissent désormais aux côtés des plus importants du XXe siècle. Die Pflicht glücklich zu sein (v.o., 2004, 17'), essai cinématographique de Zenita Komad, jeune artiste autrichienne, vient prolonger cette réflexion sur l'art, le chaos et l'action.

Avec le soutien du Kunstmuseum de Berne et des Archives Otto Muehl à Paris.