Chefs-d'Œuvre du Musée de Besançon
Couverture du catalogue de l'exposition (détail)


Dessins de Rubens, Rembrandt, Carracci, Poussin, Fragonard, Delacroix, Géricault, Courbet, Matisse...

du 14 octobre 2005 au 22 janvier 2006

En exclusivité suisse, le Musée Jenisch reçoit la visite des dessins anciens et modernes du Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon, qui justifient pleinement sa réputation de « petit Louvre ». Dévoilée l’hiver dernier à Besançon, puis à Charlottesville (USA), encore inconnue du public helvétique, la prestigieuse collection inaugure à Vevey un cycle de manifestations consacrées à ce medium fascinant et de plus en plus apprécié qu’est le dessin.

Boucher, Carracci, Courbet, David, Delacroix, Fragonard, Géricault, Goltzius, Lorrain, Matisse, Poussin, Rembrandt, Rubens, Tiepolo, autant d’artistes qui nous livrent ici des moments d’intimité (la frimousse angélique du fils de Rubens, une Vierge de Rembrandt aux traits de sa femme Saskia, l’idylle amoureuse de Courbet dans La Sieste champêtre), là nous dévoilent la genèse de leurs plus grands chefs-d’œuvre (les fresques du Palais Farnese, Le Radeau de la Méduse, Le Sacre de l’Empereur Napoléon). Autant de pages qui nous émerveillent par les hardiesses d’un trait de plume ou le mariage souverain de la sanguine avec la pierre noire.

L’impressionnant trésor graphique de Besançon s’est constitué sur l’impulsion de deux principaux collectionneurs : Pierre-Adrien Pâris, architecte de Louis XVI, qui acquiert notamment les fameuses Sanguines de la villa d’Este de Fragonard ; et Jean Gigoux, peintre du XIXe siècle, dont l’immense collection retrace une histoire mondiale du dessin, de la Renaissance (Mantegna, Cellini, Bruegel) jusqu’à ses contemporains (Géricault, Delacroix, Ingres).

Cette exposition d’envergure réunit près de 120 feuilles parmi les plus significatives et les plus belles d’un ensemble qui en comprend 5000 et plus. Allant du XVe au XXe siècle, la sélection témoigne de la qualité exceptionnelle du fonds, de la diversité des écoles, des thèmes représentés, de la variété des techniques, aussi bien que des finalités même du dessin : études préparatoires, esquisses libres ou œuvres achevées…