Festival Images
Francis Alÿs, REEL-UNREEL, Kabul, Afghanistan, 2011 (still).
en collaboration avec Julien Devaux and Ajmal Maiwandi. Video, 19:28 min.
© Francis Alÿs et Galerie Peter Kilchmann, Zürich


Festival Images

Francis Alÿs. REEL-UNREEL

du 13 septembre au 5 octobre 2014

Légende
Entrée libre, tous les jours de 11h à 19h

Du haut d’une colline de Kaboul, deux enfants se suivent dans une course effrénée à travers la ville. Ils jouent au cerceau avec une bobine de film (bobine se dit reel en anglais), que l’un déroule et que l’autre enroule. Rythmée par un mélange de bruits métalliques et urbains, une ligne se déploie et laisse derrière elle la trace invisible du jeu. Mise à l’épreuve, la pellicule s’imprègne au fil de sa course de la poussière, de l’eau et du feu de la rue.

Ce film reprend toutes les thématiques de recherche propres à Francis Alÿs, qui signe ici une oeuvre-clé de son parcours. En choisissant un lieu de conflit, l’artiste donne à voir une scène du quotidien qui, sans début ni fin, nous conduit du réel à la fable. Par la répétition d’un acte (une roue qui tourne), une ligne est tracée - visible et invisible, frontière et dessin -, elle laisse entrevoir un autre Kaboul.

Montré pour la première fois en Suisse, REEL-UNREEL a été réalisé depuis l’Afghanistan, en réponse à une invitation à participer à la Documenta (13). La première projection eut lieu en 2011, dans les ruines du Cinema Behzad de Kaboul, ancien lieu culturel aujourd’hui détruit par les bombardements. Depuis 2010, Francis Alÿs poursuit ses voyages dans la capitale afghane.


Francis Alÿs (Anvers *1959) vit et travaille depuis 1986 à Mexico City, où il réalise sa première performance en 1989. Architecte de formation, il développe son travail à partir de ses déambulations dans l’espace urbain. Ses flâneries donnent lieu à des performances filmées, mais aussi à des esquisses, des dessins sur papier calque superposés, des peintures, des collections d’objets trouvés. Son travail a été montré à plusieurs reprises au MADRE (Naples 2014), Schaulager (Bâle 2011, 2006), MOMA (New York 2011), à la Tate Modern, (Londres 2010), au Wiels (Bruxelles 2010) ou au Museo Reina Sofia (Madrid 2002). Francis Alÿs a aussi été invité à participer à la Documenta (13) (Kassel 2011) et aux Biennales Sao Paulo (2010, 1998) et de Venise (2007, 2001,1999).

Commissariat: Stéphanie Serra