FOCUS / Le temps aussi effacera leurs traces.
Giambattista Piranesi (1720-1778), Interno del Tempio di Canopo nella Villa Adriana, 1776, eau-forte, 454 x 584 mm
Musée Jenisch Vevey – Cabinet cantonal des estampes,
Fondation William Cuendet & Atelier de Saint-Prex


FOCUS / Le temps aussi effacera leurs traces.

L'utopie architecturale et sa ruine

du 20 octobre 2015 au 7 février 2016

La ruine, fantasmée ou réelle, fait place aux architectures décadentes. Ces lieux hybrides incarnant ainsi, dès la fin du XVIIIe siècle, un espace où grandit la mélancolie. Dans ces paysages laissant libre court à une reconstitution d’un possible passé, tout est fragile, misérable et appauvri. Chez les artistes contemporains, ces traces de grandeur deviennent propices à l'exploration et au jeu, comme dans le film Dome (2011) d'Adrien Missika.  S'appuyant sur les collections du musée et notamment celles du Cabinet des estampes et de la Fondation William Cuendet & Atelier de Saint-Prex, l’exposition propose un dialogue entre les estampes de Claude le Lorrain, Giambattista Piranesi, Bernardo Bellotto et celles d’artistes contemporains comme Markus Raetz, Alain Huck ou Cyprien Gaillard. Autant d'exemples d'une mutation perpétuelle, oscillant entre souvenir et oubli. Le 28 javier 2016, une rencontre avec Guy Meldem a complété les questionnements soulevés par l’exposition.