Rétrospective DOTREMONT
Couverture du catalogue de l'exposition (détail)


J'écris pour voir

du 10 septembre 2004 au 13 février 2005

Après les expositions du Musée des beaux-arts de Mons et de l’Université libre de Bruxelles, Vevey associe la Suisse aux manifestations marquant les 25 ans de la mort de Christian Dotremont (1922-1979) et lui consacre une importante rétrospective et un catalogue. Peintre et poète belge de renommée internationale, Dotremont est le fondateur du groupe « surréaliste révolutionnaire » de Belgique en 1947 et du mouvement Cobra (1948-1951). Il a été exposé notamment à Bruxelles, Paris, Venise et New York. Cette rétrospective est la première dans un musée suisse.

L’exposition est essentiellement dédiée à la partie la plus originale de son génie graphique : les logogrammes. C’est en 1950 que Dotremont découvre la face cachée de son écriture en regardant des lignes manuscrites qui, tournées à l’envers et à la verticale, lui apparaissent comme une écriture cursive chinoise. Des voyages en Laponie sont à l’origine de son invention en 1962 des logogrammes, inscriptions à l’encre de Chine, vivantes et organiques « sans souci des proportions, de la régularité ordinaires, les lettres s’agglomérant, de distendant, et donc sans souci de lisibilité », nées d’une interaction entre la pensée et le geste. Il appellera lui-même ses logogrammes des exagérations de l’écriture. L’artiste se laisse transporter, dépasser par son geste, la main par le mot. A une lecture purement visuelle succède celle du texte, les logogrammes étant accompagnés en bas de page d’une transcription en clair au crayon. Tracés sur les supports les plus variés, sur des valises, des photographies, dans la neige en Laponie (logoneiges et logoglaces), les logogrammes ou peintures-écritures seront tour à tour tendres, passionnés, drôles. Suivant l’humeur. Ces feux d’écritures ont échappé à d’autres flammes, l’artiste ayant souvent brûlé ses œuvres par brassées entières. Les œuvres proviennent de la collection de Pierre et Micky Alechinsky.