Un dessin préparatoire


Un dessin préparatoire

Félix Vallotton (1865-1925), La Santé de l'absent ou La Santé de l'autre, 1898, pinceau, plume et encre noire (encre de Chine), rehauts de gouache blanc-gris sur mise en place au crayon de graphite sur papier vergé filigrané blanc, 204 x 253 mm, Musée Jenisch Vevey

Intitulé La Santé de l'absent ou La Santé de l'autre, ce dessin de Félix Vallotton est une étude préparatoire à l'une des gravures sur bois faisant partie de la célèbre série des Intimités de 1898. Les dix moments qui la composent donnent tous à voir des scènes d'intérieur, où évolue un couple, dans une ambiance d'enfermement. La proximité des corps oscille dès lors de la tendresse à la menace, les sentiments des protagonistes se voyant exacerbés par les contrastes marqués du noir et du blanc. Entre le dessin préparatoire conservé au Musée Jenisch et la version gravée, Vallotton changera peu d'éléments, hormis les profils des visages, et maintiendra des détails évocateurs tels que les pantoufles abandonnées sur la peau de bête au pied du sofa. Apposée à la plume, ainsi qu'au pinceau pour les larges aplats, l'encre fait partie des techniques du dessin dites humides. Travaillée liquide, sa fluidité varie. Dense et profonde chez Vallotton, elle entre en résonance avec le blanc du papier laissé en réserve.