Programme et missionProgramme et mission


Programme et mission

Janvier 2017
120 ans et pas une ride

C’est l’histoire d’un petit musée devenu grand. Pas de transformation pharaonique des espaces par un architecte-star ni d'agrandissement tonitruant. Juste la convergence, depuis trois ans maintenant, d’œuvres d’art exceptionnelles, ayant rejoint de concert les collections du musée. Le Musée Jenisch Vevey a ainsi grandi de l’intérieur, en accueillant plus de 6’000 nouvelles feuilles depuis 2014. Ce phénomène a un effet galvanisant. En continuel devenir, l'institution, qui figure parmi les plus anciens musées d’art de Suisse, ne se sent ainsi pas vieillir. Et ce bien qu’elle célèbre en 2017 ses 120 ans d’existence !

En 2017, le Musée Jenisch poursuit sa route, en mettant à l’honneur le Cabinet cantonal des estampes, qui verra inauguré au coeur du musée son pavillon permanent d’expositions ; en fêtant à l’automne, l'ouverture au public du tout nouveau jardin dessiné par l’architecte paysagiste Augusto Calonder, grâce à la générosité des Amis du musée.

Centré sur l’estampe et le dessin, conçu principalement à partir des collections conservées, le programme d’expositions aborde la création contemporaine autant que l’art des siècles plus anciens. Au printemps, une exposition dédiée à la scène artistique suisse des années 1990 présente l’histoire du collectif M/2 et de son espace d’art à Vevey, ainsi que les dessins fascinants de Stéphan Landry. À l’été, Vertige de la couleur fera la part belle à la lithographie et à ses possibilités chromatiques, mêlant chefs-d’œuvre d’une grande collection privée et trésors du musée. À l’automne enfin, l’estampe sera encore à l’honneur avec les gravures sur bois monumentales de Franz Gertsch, dans une exposition orchestrée par Rainer Michael Mason.

En 2017, le Jenisch continue ainsi de vibrer et vous accueille à bras ouverts pour apprécier la beauté du monde sous toutes ses formes.

Julie Enckell Julliard
Directrice du Musée Jenisch Vevey


Un musée pour les œuvres sur papier
                    
Novembre 2014

Plus de 95% d’estampes et de dessins dans les collections
Deuxième musée d’art du Canton de Vaud, le Musée Jenisch Vevey a réuni au fil de son histoire d’importantes collections d’œuvres sur papier  – estampes et dessins, toutes périodes confondues –, qui constituent aujourd’hui plus de 95% de ses fonds. Ceux-ci se répartissent comme suit : dessins (9'500), estampes (35'000) et peintures (1’300).

En 1968, un important legs de René de Cérenville a enrichi le patrimoine de plus de 150 dessins anciens, dont plusieurs feuilles rares d’artistes italiens célèbres de la Renaissance. Une vingtaine d’années plus tard, le Cabinet cantonal des estampes s’est établi à Vevey, fort de la Fondation William Cuendet & Atelier de Saint-Prex, du Fonds des estampes du Professeur Decker et des collections de l’Etat de Vaud (la part constituée au Musée de l'Elysée). Bientôt rejoint par les collections d’estampes de la Ville de Vevey, de l'Association du Musée Alexis Forel, de la Fondation Pierre Aubert et de la Fondation Planque, il réunit aujourd’hui plus de 35'000 pièces. Quelques années auparavant, la Fondation Oskar Kokoschka déposait à Vevey ses fonds, dont près de 1'200 estampes et plusieurs centaines de dessins de l’artiste autrichien. En 2007, un collectionneur laissa à Vevey un ensemble de 400 dessins des XVIIIe siècles français et italien. En 2014 enfin, Monsieur Rudolf Schindler donnait 632 dessins de Ferdinand Hodler au musée.


Assurer le rayonnement des estampes et du dessin
L’institution entend se développer dans une logique de complémentarité vis-à-vis des autres musées du canton. Laissant au Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne les grandes rétrospectives en peinture, l’art vidéo ou les grandes installations, le Jenisch se consacre au rayonnement des œuvres sur papier à partir des fonds qu’il conserve. Les expositions, temporaires et semi-permanentes, font ainsi la part belle à l’estampe et au dessin. Au premier étage, la salle « cœur » est ainsi dévolue à la présentation des différents fonds d’estampe et les deux petites salles de l’aile « Montreux » aux dessins. La politique d’exposition se construit elle aussi dans le sens d’un rayonnement de ce patrimoine. Répartie en trois saisons, elle s’organise entre un moment consacré aux jeunes artistes à « mi-parcours » (printemps), une exposition d’envergure internationale (été), un moment propice à la concentration et à la réflexion, offrant à lire ou à relire autrement un sujet important de l’histoire des arts (automne). Une fois par année au minimum, une exposition est consacrée aux estampes. Les autres expositions valorisent le dessin ou l’objet papier contemporain au sens large. Elles se construisent la plupart du temps sur la base des collections. En matière de publications, les forces sont également concentrées sur l’estampe et le dessin : le Musée et le Cabinet des estampes ont ainsi déjà à leur actif des catalogues raisonnés et catalogues de collections, des monographies de référence et des ouvrages thématiques.


Le Cabinet cantonal des estampes au Musée Jenisch Vevey
Créé en 1987 au Musée Jenisch Vevey et inauguré le 11 avril 1989, le Cabinet cantonal des estampes est une structure fédérant les collections d'estampes, publiques et privées, formées en terre vaudoise et/ou entretenant un lien particulier avec l'histoire artistique locale. Il fait suite à l'existence d'un premier cabinet institué au Musée de l'Elysée entre 1979 et 1983, regroupant déjà certains des fonds déposés à Vevey (Fondation William Cuendet & Atelier de Saint-Prex, Fonds des estampes du Professeur Decker et la collection des estampes de l'Etat de Vaud constituée sur place).

Après avoir occupé le rez-de-chaussée du bâtiment jusqu'en 2009, le Cabinet cantonal des estampes se décline désormais sur trois plans différents au Musée Jenisch. D'une part, il bénéficie au minimum d'une exposition temporaire par an dans les salles du rez-de-chaussée : y sont présentés des projets de recherche, traitant d'un thème particulier ou de l'œuvre d'un artiste de manière approfondie. Ces projets participent et répondent à la politique d'exposition du musée, répartie en trois moments différents. Le programme est conçu de manière étroite avec la direction du musée. Ces expositions temporaires sont généralement, en fonction des possibilités et des moyens, accompagnées d'une publication. Elles mettent en avant l'un des fonds conservés et peut être complétée de prêts extérieurs.

D'autre part, le patrimoine du Cabinet cantonal des estampes rayonne par le biais de la présentation des collections dans la salle qui lui est consacrée au premier étage : le « cœur ». Au nombre de trois par années, ces sélections valorisent les différents fonds. Elles offrent une certaine variété au fil de l'année (contemporain/ancien, thèmes/monographies/florilèges des fonds, etc.). Ces accrochages servent à mettre l'accent sur un ensemble particulier de pièces comme répondre à l'actualité de l'un des déposants. Le programme est arrêté d'année en année et peut inclure la participation, intégrale ou partielle, des conservateurs des fondations.

Enfin, le Cabinet possède désormais un espace de consultation appelé « Salle Leenaards ». Hébergeant la bibliothèque spécialisée, celui-ci est destiné à l’accueil des chercheurs et des différents publics intéressés, ainsi qu’à l’étude des pièces menée dans le cadre de projets de recherche ou de l’inventaire.

Le Cabinet cantonal des estampes vise à faire connaître au plus large public, constitué tant par des amateurs que par des néophytes, les ressources du médium imprimé. Il conduit cette mission pédagogique grâce aux fonds qu'il conserve. Il fait pleinement partie de l'identité et du projet du Musée Jenisch Vevey consistant en l'instauration d'un pôle de compétences des œuvres sur papier.

Le Musée Jenisch : un espace et une équipe de conservation correspondant à la nature des fonds
De taille moyenne, le Musée Jenisch possède des réserves correspondant à la conservation et à l’entreposage des œuvres sur papier. Les espaces, le mobilier et l’atelier de conservation sont adaptés à cette mission. Ils obéissent aux normes énoncées par l’ICOM en matière de stabilité hygrométrique et climatique, ainsi que sur le plan sécuritaire. Le cabinet de consultation – Salle Leenaards permet quant à lui l’étude des pièces et l’accueil des chercheurs. Une équipe spécialisée dans le conditionnement, l’encadrement, la restauration, l’inventaire et l’étude de ce type d’objet a été recrutée et formée dans ce sens. Elle est régulièrement invitée à parfaire ses compétences par le biais de formations continues.


CROP : centre de recherche pour les œuvres sur papier
En 2013, le Musée Jenisch Vevey a reçu une subvention importante de la part de l’Office fédéral de la culture en prévision de la numérisation de ses fonds d’œuvres sur papier. Son positionnement de centre de recherche en la matière lui ainsi a valu une reconnaissance sur le plan fédéral et le lancement d’un chantier devant à terme aboutir à la consultation en ligne des différentes collections d’estampes et de dessin. L’objectif de cette mise en ligne est
double : il vise le rayonnement et le partage du patrimoine avec un public large et offre de réduire considérablement la manipulation des œuvres tout en en créant une sauvegarde virtuelle.


Une politique d’acquisitions ciblée
Afin de renforcer la complémentarité des différentes collections sises dans le Canton de Vaud, le Musée Jenisch poursuit une politique d’acquisition visant à combler les lacunes et enrichir différents fonds d’estampes et de dessins, ainsi qu’à refléter les nouveaux développements artistiques dans ces médiums. Le montant du budget communal alloué aux acquisitions ne permet pas d’atteindre un niveau d’excellence et un rayonnement international dans l’achat de peintures ou de très grandes pièces contemporaines. Il offre en revanche la possibilité d’acquérir le meilleur dans le domaine de l’estampe ou du dessin.


Un accueil des publics adapté
Réfléchie en fonction de l’orientation du musée, la médiation culturelle proposée se construit sur la base d’une sensibilisation à l’estampe et au dessin. Dans une société où tout se numérise, cette démarche revêt un sens particulier. Dans l’accueil des différents publics, des écoles primaires, secondaires et spécialisées, le Musée Jenisch poursuit ainsi une mission de valorisation des possibilités du papier et des techniques de gravure ou de dessin.


Complémentarité et spécialisation
Dans un paysage culturel marqué par la surabondance de l’offre et la croissance inévitable des institutions et des projets, celles-ci peinent à trouver des soutiens financiers à la hauteur de leurs ambitions et se posent souvent dans une logique compétition ou de rivalité. Fondant ses actions sur un autre modèle, celui de la niche spécialisée, le Musée Jenisch opte pour la complémentarité de l’offre en assumant une identité forte et reconnaissable. L’objectif qu’il poursuit est de grandir « de l’intérieur » plutôt que de l’extérieur ; d’accroître ses compétences en matière de conservation, de recherche et d’exposition ; de développer ses collections de façon ciblée. Bref  de devenir un pôle d’excellence inévitable en Suisse pour les œuvres sur papier. Souvent confinée aux espaces réduits ou secondaires, celles-ci ne sont pas perçues comme des œuvres de première importance. Le Jenisch prend le parti d’octroyer à ces pièces ses espaces d’exposition, sans faire de distinction. Il a ainsi pour ambition de devenir le premier musée suisse exclusivement dédié à l’étude et au rayonnement de l’estampe et du dessin.


Julie Enckell Julliard
avec la collaboration de Laurence Schmidlin