Histoire
Ante Timmermans, installation sous les combes du musée dans le cadre du Festival Images 2012


Histoire

Situé à Vevey, sur les rives du Lac Léman (l’une des étapes du voyage romantique du  « Grand Tour ») le musée jouit d’un public fidèle à l'héritage de Rousseau et de Byron, mais aussi du soutien des amateurs d’art, avertis ou néophytes. La création du musée est le fruit d’un cadeau, celui de Fanny Jenisch (1801-1881), veuve d’un sénateur de Hambourg, qui désirait exprimer sa gratitude envers la ville où elle avait passé d’heureux séjours avec son époux. Elle offre deux cent mille francs or de l’époque à la Ville de Vevey pour l’édification d’un musée de type encyclopédique, où se mêlent art et science.

Inauguré en mars 1897, le musée construit par les architectes Maillard et Convert se caractérise par son architecture néo-classique. Une réplique de la frise du Parthénon orne son fronton, tandis que son hall d’accueil et son escalier central sont pavés de sols en mosaïque, décorés de colonnes et de statues d’après l’antique. Doté d’une bibliothèque selon le vœu de Fanny, le musée accueille des générations de collégiens qui y découvrent les animaux empaillés – la fameuse girafe – et viennent y suivre les cours de dessin. Les collections scientifiques seront rattachées aux collections du Musée de zoologie de Lausanne dans les années 1980.

Dès 1989, le musée accueille dans ses locaux rénovés la Fondation Oskar Kokoschka et le Cabinet cantonal des estampes. Avec le déménagement, en 2004, de la Bibliothèque municipale, un espace en contrebas se libère, permettant d’envisager une redistribution des espaces du musée devenu trop exigu pour faire face à l’accroissement des collections.

Au terme de trois années de fermeture pour travaux de transformation, le Musée Jenisch Vevey a réouvert en juin 2012 entièrement rénové et agrandi.
Le cabinet d’architecture Bakker & Blanc (Lausanne) a ancré le bâtiment centenaire dans la modernité tout en valorisant son passé. Il s’agissait, partout où cela était possible, de retrouver le musée d’origine, comme les sols en mosaïque ou les teintes des murs du hall. Le Musée Jenisch Vevey a une identité forte, une atmosphère particulière que les architectes du cabinet Bakker & Blanc à Lausanne se sont attachés à préserver. Passé le hall d’entrée et son étonnant décor de péplum (colonnes, moulages antiques, murs pompéiens et fresques d’Ernest Biéler), l’on découvre les salles d’exposition dans des espaces modernisés, rompant délibérément avec le registre historicisant.

Le musée abrite désormais les expositions temporaires au rez-de-chaussée, tandis qu’à l’étage les highlights du musée – collections historiques de peintures du XVIe siècle à la création contemporaine, l’espace de la Fondation Oskar Kokoschka, les estampes et le dessin sont exposés en permanence, avec des accrochages renouvelés régulièrement.
Martin Rehder, Fanny Henriette Jenisch, 1897, huile sur toile, 60.5 x 48 cm, Musée Jenisch Vevey
Martin Rehder, Fanny Henriette Jenisch, 1897, huile sur toile, 60.5 x 48 cm, Musée Jenisch Vevey
Les collections de zoologie déménagent
Les collections de zoologie déménagent
Les éléphants du Cirque Knie devant le musée, 2007, © Photo Dominique Radrizzani
Les éléphants du Cirque Knie devant le musée, 2007, © Photo Dominique Radrizzani
Restauration de L'Automne et le vin, fresque d'Ernest Biéler (1917)
Restauration de L'Automne et le vin, fresque d'Ernest Biéler (1917)