Les œuvres voyagent

arrow icon

 

Une activité intense de prêts d’œuvres participe au rayonnement des collections du Musée Jenisch Vevey. Fruit de relations personnelles entre directions de musées ou responsables de collections, la mise en œuvre de ces échanges fait appel à une collaboration transversale entre différents domaines et secteurs. Ces échanges permettent également de créer ou de renforcer des réseaux professionnels en Suisse et à l’étranger, d’approfondir les connaissances sur les œuvres et de faciliter les démarches lors de demandes d’emprunts dans le cadre d’expositions temporaires.

En Suisse

R.-Th. BOSSHARD - Visions d’ailleurs

L’Atelier De Grandi

du 17 mars au 30 octobre 2022

 

L’Atelier De Grandi a le privilège de présenter la première exposition organisée après la période d’effacement dans laquelle l’oeuvre de cet artiste s’est trouvée occultée par l’émergence d’une importante série de contre-façons (2010).

En choisissant “Visions d’ailleurs” pour thématique, cette exposition explore les divers aspects de l’ensemble d’un oeuvre multiple, servie par une palette et une écriture novatrices. Orienté par le goût du peintre pour le voyage, le choix des oeuvres n’a cependant pas pour seul but d’illustrer des lieux de voyages extérieurs. Il s’agit plutôt d’admirer comment ceux-ci nourrissent des visions intérieures comme autant d’expressions picturales de la spiritualité du peintre. La scénographie est construite en suivant le dialogue chromatique et plastique des oeuvres, guidé par la Beauté, plutôt que par un impératif chronologique, géographique ou thématique. Afin de maintenir la présence des frères De Grandi dans leur atelier, nous avons choisi de présenter quelques oeuvres de Vincent, dont la peinture s’inspire, comme celle de R.-Th. Bosshard, de visions idéales.

 

Dans le cadre de cette exposition, le Musée Jenisch prête une gouache de Rodolphe-Théophile Bosshard : Remparts d’Antibes, 1956, gouache sur papier.

 

 

 

Gustave Buchet. Accusé de peindre

Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne

du 18 juin au 25 septembre 2022

 

L’exposition retrace le parcours de Gustave Buchet, figure marquante des avant-gardes du début du XXe siècle en Suisse.  Au fil d’une centaine d’œuvres – peintures, sculptures, arts appliqués –, elle montre comment l’artiste poursuit avec passion sa quête de nouvelles solutions plastiques.

Gustave Buchet, L’orage, 1919, huile sur toile. Winterthour, Kunst Museum
Winterthur. Don du Galerieverein, 1969 © 2022 Gustave Buchet. Familles Bron
Bersier Biber. Photo: SIK-ISEA, Zürich (Philippe Hitz)

Dès les années 1910, Buchet (Étoy, 1888 – Lausanne, 1963), a l’intuition que l’avenir de la peinture n’est pas à Genève, dans le sillage de Ferdinand Hodler, mais à Paris. Dans la capitale française, il rencontre une scène artistique en pleine effervescence. Il se nourrit des innovations du cubisme et du futurisme et les met au service de la représentation du rythme et du mouvement. À Genève, il est happé brièvement par Dada.

Buchet évolue au début des années 1920 vers une peinture plane et géométrique, tendant vers l’abstraction. Établi à Paris durant l’entre-deux-guerres, il adopte bientôt les principes du purisme promu par Le Corbusier et Amédée Ozenfant. Dans sa peinture disciplinée par la règle et le compas, il développe une gamme personnelle de couleurs franches et sourdes, et des compositions remarquablement construites et agencées. Faisant feu de tout bois, il étend ses activités vers la sculpture et les arts appliqués, créant pour la mode et le théâtre.

Alors que le post-cubisme s’essouffle partout en Europe, Buchet se dirige vers une abstraction modérée qui pose le défi du retour à la figuration. Peu avant son retour à Lausanne en 1939, il renoue avec l’humain, la spiritualité et l’émotion devant l’objet naturel. La transparence et les formes souples l’emportent alors sur la fragmentation et la compénétration des plans. Son œuvre tardif sera marqué par un ultime renouvellement de son art avec l’abandon du primat de la ligne au profit de la couleur.

 

Dans le cadre de cette exposition, le Musée Jenisch Vevey prête Port, une huile sur toile de Gustave Buchet datant de 1929.

Gustave Buchet (Etoy 1888 - 1963 Lausanne), Port, 1929, huile sur toile. Musée
Jenisch Vevey, Fondation pour les Arts et les Lettres